[x] Close

Download Link

Keep up with SEEP!

Sign up for our email list and you'll be the first to know about latest news, blog posts, events & new worldwide initiatives from SEEP and its members

Blog Image

Promoting Inclusive Markets and Financial Systems

< back to Blog Main

Cultivating Transparency in Uganda’s Microfinance Industry

by on Jul 23, 2014  |  posted in Association Services, Responsible Finance  |  1 Comment

The Association of Microfinance Institutions of Uganda (AMFIU) has developed and promoted a pair of tools for the Ugandan microfinance industry: the Performance Monitoring Tool (PMT) and Performance Monitoring System (PMS). Together, they help to improve internal performance monitoring, generate standardized data for comparison, and promote transparency.

The PMT

Microfinance institutions (MFIs) in Uganda voluntarily use the PMT to report on their financial performance, and the microfinance industry in Uganda adopted the PMT as the standard reporting tool to be used by all MFIs and Savings and Credit /2014/07/mfi-submission.png">MFI submits PMT reports to AMFIUCooperative Organizations. The tool captures data from an institution’s accounting and portfolio reports, then aggregates this data to produce meaningful information that is easy for board members, staff, and other key stakeholders to understand and interpret. Once AMFIU receives an organization’s data from the PMT, it is stored in the central database, the PMS, for further analysis.


The PMS

With SEEP’s support, AMFIU finalized the PMS on July 19, 2013. It merges data from all institutions, allowing for easy calculation of indicators and comparisons across the entire sector or between specific peer groups. At its core, the PMS database is intended to assist in performance assessment of the financial institutions against set benchmarks and other performance Institutional Reportstargets. To this end, it produces three key reports:

  1. Institutional Report: Provides an analysis of each institution’s individual performance. Institutions that have reported data to the PMT receive this report highlighting their performance in key indicators. To make it more accessible, the performance for each indicator is color-coded: green for good performance, yellow for fair performance, and red for poor performance.
  2. Peer Group Report: Compares the performance of the institution with other peers in the sector.
  3. Industry Report: Produces aggregated industry performance data based on indicators agreed upon by the stakeholders in the Ugandan microfinance industry. The report is produced on an annual basis.


Producing Reports in 4 Easy Steps
Process Diagram


Next Steps: Spreading Transparency
  • SEEP’s Responsible Finance through Local Leadership program has supported AMFIU in popularizing the PMT by training MFIs in its use. As a result, more and more MFIs are adopting the tool and the resulting PMS reports. Currently, 130 institutions are using the PMT, sending a total of 867 reports to AMFIU to date. This widespread adoption is vital—peer group reports and industry reports rely heavily on the number of institutions reporting (the more, the better).
  • In 2014, AMFIU will hold the first ever Transparency Awards for the Ugandan microfinance sector, honoring those MFIs who have been most dedicated to improved transparency. PMT reporting is one of the categories on which organizations will be assessed.
  • AMFIU has entered negotiations with the microfinance network in Rwanda (AMIR) to adapt the tool for their sector. ThisThe State of MIcrofinance in Uganda interest from AMIR arose from a 2013 exchange workshop on “Cross Analysis of Financial Data,” organized by SEEP in Rwanda.
  • AMFIU believes that it is not only important to make information available, but also to use and publish this information so that it is relevant and accessible. Against this background, AMFIU, with support from SEEP and the Rural Financial Service Program, produced the first-ever industry-wide report on the microfinance sector in Uganda using the PMT (The State of Microfinance in Uganda 2012/2013). The report presents the information in plain and easily-comprehensible language and in a format appropriate for a variety of stakeholders.

Using the combined PMS and PMT, AMFIU aims to increase MFI transparency, and hence accountability, across Uganda. Ultimately, these help to bring the best microfinance services to the people of Uganda.


Miriam Nanyonga is the Performance Monitoring Data Analyst at the Association of Microfinance Institutions of Uganda. Miriam is responsible for effectively managing MFI performance monitoring activities, preparing and analyzing financial performance reports for individual institutions and peer groups, and producing the industry report.


Cultiver la transparence dans le secteur de la microfinance en Ouganda


L'Association des institutions de microfinance de l'Ouganda (l'AMFIU) a élaboré et promu deux outils pour le secteur de la microfinance ougandais, à savoir, l'Outil de suivi de la performance (ou Performance Monitoring Tool, PMT) et le Système de suivi de la performance (ou Performance Monitoring Systeme, PMS). Ces deux outils contribuent ensemble à l'amélioration du suivi de la performance interne, à la génération de données normalisées permettant des comparaisons et à la promotion de la transparence.

L'Outil de suivi de la performance ou PMT

Les institutions de microfinance (IMF) ougandaises utilisent de manière volontaire le PMT afin de rendre compte de leur performance financière et le secteur de la microfinance en Ouganda a adopté le PMT comme outil normalisé de soumission de données qui doit être utilisé par toutes les IMF et les mutuelles d'épargne et de crédit. /2014/07/mfi-submission.png">MFI submits PMT reports to AMFIU L'outil saisit les données extraites des rapports comptables et du portefeuille d'une institution. Ces données sont ensuite rassemblées de manière à produire des informations qui ont un sens et qui permettent aux membres des conseils d'administration, au personnel et aux autres parties prenantes clés de les comprendre et de les interpréter. Une fois que l'AMFIU reçoit les données d'une organisation par le biais du PMT, elles sont stockées dans la base de données centrale, le PMS, pour être analysées plus tard.


Le Système de suivi de la performance ou PMS

Avec le soutien de SEEP, l'AMFIU a finalisé le PMS le 19 juillet 2013. L'outil fusionne les données de toutes les institutions, permettant ainsi le calcul aisé d'indicateurs et des comparaisons faciles sur le secteur tout entier ou entre des groupes de pairs donnés. Le but principal du PMS est de contribuer à l'évaluation de la performance des institutions financières par rapport à des bases de référence et autres cibles de performance. Institutional Reports À cette fin, il produit trois rapports clés :

  1. Le rapport institutionnel : Il offre une analyse de la performance individuelle de chacune des institutions. Les institutions qui ont soumis des données au PMT reçoivent ce rapport qui souligne leur performance dans des indicateurs clés. Pour plus d'accessibilité, la performance pour chacun des indicateurs est chromocodée : vert pour une bonne performance, jaune pour une performance correcte et rouge pour une mauvaise performance.
  2. Le rapport de groupes de pairs : Il compare la performance de l'institution par rapport à ses pairs du secteur.
  3. Le rapport du secteur : Il produit des données cumulatives sur la performance du secteur sur la base d'indicateurs acceptés par les parties prenantes du secteur de la microfinance ougandais. Le rapport est produit une fois l'an.


Production de rapports en 4 étapes faciles
pmt process fr


Étapes suivantes : Répandre la transparence
  • Le programme de Finance Responsable par le biais du leadership local de SEEP a soutenu l'AMFIU dans ses efforts de vulgarisation du PMT en formant les IMF à l'utiliser. De ce fait, de plus en plus d'IMF adoptent l'outil et utilisent les rapports PMS qui en résultent. Actuellement, 130 institutions utilisent le PMT et ont envoyé 867 rapports à l'AMFIU à ce jour. Une adoption généralisée est essentielle : les rapports des groupes de pairs et les rapports sur le secteur dépendent grandement du nombre d'institutions qui soumettent des données (plus il y en a, mieux c'est).
  • En 2014, l'AMFIU organise la première remise de Prix de la transparence pour le secteur de la microfinance en Ouganda, mettant ainsi à l'honneur les IMF qui ont été les plus dévouées envers l'amélioration de la transparence. La soumission de données par le biais du PMT fait partie des catégories dans lesquelles les organisations seront évaluées.
  • L'AMFIU a entamé des négociations avec le réseau de microfinance du Rwanda (l'AMIR) pour adapter l'outil au secteur rwandais. The State of MIcrofinance in Uganda L'intérêt exprimé par l'AMIR est venu d'un atelier d'échange sur l' « analyse transversale des données financières » organisé par SEEP au Rwanda en 2013.
  • L'AMFIU est convaincue qu'il n'est pas seulement important de mettre les informations à disposition mais qu'il faut également pouvoir les utiliser et les publier de manière à ce qu'elles soient pertinentes et accessibles. Dans ce contexte, l'AMFIU, avec le soutien de SEEP et du Programme de services financiers en zone rurale, a produit le premier rapport en date sur le secteur de la microfinance en Ouganda à l'aide du PMT (The State of Microfinance in Uganda 2012/2013). Ce rapport présente les informations de manière simple et facile à comprendre et dans un format qui convient à une variété de parties prenantes.

Avec la combinaison du PMS et du PMT, l'AMFIU souhaite faire augmenter la transparence des IMF et ainsi la responsabilisation partout en Ouganda. À terme, cela permettra de fournir les meilleurs services de microfinance qui soient aux Ougandais.


Miriam Nanyonga est l'Analyste de données du suivi de la performance à l'Association des institutions de microfinance de l'Ouganda. Miriam est chargée de gérer de manière efficace les activités de suivi de la performance des IMF en préparant et en analysant des rapports de performance financière d'institutions individuelles et de groupes de pairs et en produisant le rapport du secteur.

1 Comment

NKESIGA VIANNEY says:
Nov 11, 2015

good work AMFIU and well done Miriam. effective monitoring is key to growth of an institution.

Get a photo next to your comment by visiting Gravatar.com & uploading a photo that links to your email address.

Post a Comment

All fields are required, unless noted.
We will never share or sell your email address.
Get our e-newsletter The Monthly Networker & you'll be the first to know about latest news, blog posts, events & new worldwide initiatives.

Like Us on Facebook Follow Us on Twitter RSS Feed
© Copyright 2017 SEEP Network. All Rights Reserved