[x] Close

Download Link

Keep up with SEEP!

Sign up for our email list and you'll be the first to know about latest news, blog posts, events & new worldwide initiatives from SEEP and its members

Blog Image

Promoting Inclusive Markets and Financial Systems

< back to Blog Main

Cracking the Code: Implementing Codes of Conduct in Microfinance

Lire l'article en français


This year, the MasterCard Foundation-funded Responsible Finance through Local Leadership (RFLL) program focused on the effective implementation of industry codes of conduct (CoCs) that take into account Smart Campaign's Client Protection Principles. Capacity assessments of a few microfinance associations (MFAs) in Sub-Saharan Africa revealed that most of these MFAs have developed codes of conduct; however, implementation of the CoCs is one of their greatest challenges. The SEEP Network promotes the RFLL partner associations' use of effective codes of conduct as a strategy to advance the program's goal of building microfinance systems that protect clients. This can be done through a wide agreement on and successful implementation of industry codes of conduct. SEEP provides the program's eight sub-Saharan Africa MFAs with technical assistance and peer learning opportunities to develop or revise their CoCs and to carry out activities that seek to promote compliance with the codes. On July 2, SEEP organized a one-day workshop at this year's African Microfinance Week in Dakar, Senegal to discuss the status of code of conduct implementation with RFLL partner MFAs as well as to give the group a chance to share lessons learned and strategize next steps. Twenty participants attended the workshop, including managers and board members of MFAs, NGOs, a representative from the Smart Campaign, as well as the SEEP Team. The workshop highlighted the CoC development process and best practices that associations around the world use to ensure members apply industry codes of conduct; and provided case studies of Indian associations' work in self-regulation. Other examples discussed included the cases of MFAs in Mexico, Uganda, Rwanda, Ghana, Cote d'Ivoire, and Burkina Faso; and the Bankers Association of Nigeria. The workshop also covered:

    • Introduction to Code of Conduct: familiarizing participants with different code terms, such as Code of Ethics or Code of Deontology, and the differences across sectors (financial vs. microfinance). The facilitator placed emphasis on core values like integrity, and structural components like client protection/responsible finance, governance, relationship between members/competition, staff/human resources, client education, data sharing, process to resolve issues, conflict resolution and sanction systems.
    • Regulation: the effectiveness of self-regulation by institutions and associations vs. reliance on government-enforced regulation.
    • Implementation through the following process:
      1. Development and adoption of CoC by members
      2. Awareness-raising and situational research
      3. Compliance monitoring and corrective activities

The workshop facilitator also placed participants into smaller working groups to discuss how to raise awareness of codes of conduct, how to follow-up after baseline implementation survey results, and how to best enact compliance monitoring. The working groups later reported their findings and recommendations to all participants. The enthusiastic engagement and reflections from participants allowed MFAs at all stages of code of conduct development to gain clear guidance and additional insight into the process. SEEP used the workshop as an opportunity to learn what associations need in order to move forward with their implementation. Some suggestions included clarification on the composition and roles of ethics committees and the resources needed for effective implementation; and the development of a compliance monitoring tool. Using the workshop feedback, as well as lessons learned from interviews with mature associations and activities implemented through RFLL, SEEP will develop a guide for all microfinance associations interested in code of conduct implementation. Stay tuned to learn more about the guide and follow RFLL MFAs as they continue the implementation process!

 

  Décryptage du code: La mise en œuvre des codes de conduite dans la microfinance

Cette année, le programme de Finance Responsable à travers le Leadership Local  (RFLL) – un partenariat avec la Fondation MasterCard – a mis un accent particulier quant à la mise en oeuvre effective de codes de conduite (CdC) du secteur qui tiennent en compte les principes de protection des clients de la Smart Campaign. Les évaluations de capacité de quelques associations de microfinance (AMF) en Afrique subsaharienne avaient révélé que la plupart de ces AMF avaient élaboré des codes de conduite ; toutefois, la mise en œuvre de ces CdC etait l'un de leurs plus grands défis. Le réseau SEEP (SEEP Network) encourage l'utilisation de codes de conduite efficaces par les associations partenaires du RFLL comme stratégie pour atteindre l'objectif du programme de mise en place de systèmes de microfinance qui protègent les clients. Ceci est possible grâce à un large accord et une mise en œuvre réussie de codes de conduite du secteur. SEEP fournit une assistance technique et des opportunités d'apprentissage entre pairs aux huit associations de microfinance en Afrique subsaharienne partenaires du programme, pour élaborer ou réviser leurs CdC et mener des activités qui visent à promouvoir la conformité avec ces CdC. Le 2 juillet, lors de la semaine Africaine de la Microfinance qui a eu lieu cette année à Dakar, Sénégal, SEEP a organisé un atelier d'une journée afin de discuter avec les AMF partenaires du RFLL de l'état d’avancement de la mise en œuvre de leurs codes de conduite et en même temps donner au groupe une chance de partager les enseignements et d'élaborer des stratégies pour les prochaines étapes. Vingt participants ont assisté à l'atelier, y compris les gestionnaires et les membres de Conseils d’Administration d’AMF et d'ONG, un représentant de la SmartCampaign, ainsi que l'équipe de SEEP. L'atelier a mis en évidence le processus de développement d’un CdC et les meilleures pratiques que des associations du monde entier utilisent pour s’assurer que leurs membres respectent les codes de conduite du secteur. L’atelier a aussi fourni des études de cas des associations indiennes et leur travail en matière d'autorégulation. D’autres exemples traités comprenaient le cas d‘AMF au Mexique, en Ouganda, au Rwanda, au Ghana, en Côte d'Ivoire et au Burkina Faso ; et l'association des banquiers au Nigeria. L'atelier a également couvert les points suivants:

    • Introduction au code de conduite: familiarisation des participants aux différentes appellations du code, tel que code d'éthique ou code de déontologie, et aux différences entre les secteurs (financier par rapport à microfinance). Le facilitateur a insisté sur les valeurs fondamentales à inclure, comme l'intégrité, et les composantes structurelles de CdC telles que la protection des clients/finance responsable, la gouvernance, les relations entre membres/concurrence, le personnel/ressources humaines, l’éducation des clients, le partage des données, le processus pour résoudre les problèmes, et les systèmes de résolution des conflits et de sanctions.
    • Règlementation : l'efficacité de l'autorégulation par les institutions et associations par rapport à la dépendance sur la règlementation dont le respect est surveillé par le gouvernement.
    • Mise en place à travers la procédure suivante:
    1. Elaboration et adoption du CdC par les membres
    2. Sensibilisation et étude de référence
    3. Suivi de la conformité et activités correctives.

L'animateur de l'atelier a également placé les participants en petits groupes de travail pour discuter de questions telles que comment sensibiliser les acteurs du secteur sur le code de conduite, quelles activités mener sur la base des résultats de l’enquête de référence, et comment faire le suivi de la conformité. Les groupes de travail ont par la suite partagé leurs observations et recommandations avec tous les participants. Les AMF ont pu avoir des informations claires et une compréhension additionnelle de toutes les étapes du processus grâce à leur engagement enthousiaste et leur participation active. A travers cet atelier, SEEP a pu recueillir des informations concernant les éléments et outils dont les associations ont besoin afin de progresser dans la mise en œuvre de leurs CdC. Les suggestions faites incluent : des précisions sur la composition et le rôle des comités d'éthique et les ressources nécessaires pour une mise en œuvre effective ; et le développement d'un outil de suivi de la conformité. En utilisant le feedback de l'atelier, mais aussi les leçons tirées des interviews avec des associations matures et des activités mises en œuvre dans le cadre du RFLL, SEEP est en train de développer un Guide pour toutes les associations de microfinance intéressées par la mise en œuvre de leurs codes de conduite. Restez à l'écoute pour en savoir plus sur le Guide et suivez les progrès des AMF partenaires du RFLL dans leur processus de mise en œuvre!

1 Comment

AMIR says:
Aug 08, 2015

Great to feature in the global move of Financial inclusion. AMIR’s CoC is special as it swallows all 7 Client Protection Principles.

Get a photo next to your comment by visiting Gravatar.com & uploading a photo that links to your email address.

Post a Comment

All fields are required, unless noted.
We will never share or sell your email address.
Get our e-newsletter The Monthly Networker & you'll be the first to know about latest news, blog posts, events & new worldwide initiatives.

Like Us on Facebook Follow Us on Twitter RSS Feed
© Copyright 2017 SEEP Network. All Rights Reserved